LA CHIMIOTHÉRAPIE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

La chimiothérapie utilise des médicaments qui seront diffusés dans l’ensemble de l’organisme, prescrit la plupart du temps par voie intraveineuse (perfusion) par l’intermédiaire d’une chambre implantable.

La chimiothérapie va détruire les cellules cancéreuses (ou les empêcher de se multiplier) mais elle détruit également les cellules saines qui ont la propriété de se multiplier rapidement (par exemple les cellules de la moelle osseuse qui produit les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes ; les cellules du tube digestif et les cellules qui assurent la croissance des cheveux) ce qui explique ces effets secondaires.

QUAND ?

La chimiothérapie n’est pas prescrite systématiquement. La décision des traitements du cancer du sein est discutée de manière collégiale en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP).

La décision de proposer une chimiothérapie est prise en fonction des caractéristiques de la maladie de chaque patiente : taille, le type et le grade de la tumeur, la présence de ganglions atteints, la présence ou non de Récepteurs Hormonaux, la présence ou non d’une surexpression de la protéine Her2, l’âge …

Il existe plusieurs sortes de chimiothérapie :

Chimiothérapie Adjuvante : prescrite après la chirurgie à titre préventif, son objectif est de détruire les cellules cancéreuses présentes dans d’éventuelles micro-métastases indécelables et ainsi de diminuer le risque que des cellules cancéreuses se développent à distance. Elle peut être associée à une thérapie ciblée. Elle est généralement débutée dans les 4 à 6 semaines après la chirurgie.

Chimiothérapie néo-adjuvante : elle est proposée avant la chirurgie et a pour but de réduire la taille d’une tumeur trop volumineuse pour être opérée ou de permettre une chirurgie conservatrice ; elle est également prescrite en cas de tumeur inflammatoire.

Chimiothérapie peut également être proposée en cas de maladie métastatique, elle sert à stabiliser la maladie et améliorer la qualité de vie.

COMMENT SE PASSE LA CHIMIOTHÉRAPIE ?

L’oncologue va déterminer le protocole et l’expliquer lors de la première consultation ;
ensuite il y aura une consultation d’annonce avec l’infirmière qui va reprendre ce qui a été dit par l’oncologue.

Lors de ces deux consultations il pourra être proposé des soins de support ainsi qu’une consultation avec la psychologue, l’assistante sociale …

La chimiothérapie est délivrée sous forme de perfusions par l’intermédiaire d’une chambre implantable (PAC ou Porth-à-Cath) mise en place par le chirurgien (courte intervention chirurgicale) assurant ainsi les meilleures conditions de sécurité et confort.

Le nombre de cures est variables et il existe de nombreux protocoles. La durée du traitement adjuvant est de 4 à 6 mois.

Les perfusions de chimiothérapie sont faites en hospitalisation de jour (ambulatoire), d’une durée de 1 à 4 heures selon le protocole ; et sont renouvelées selon un rythme précis (une fois par semaine, tous les 14 jours ou tous les 21 jours).

Elles sont précédées d’une prise de sang et d’une consultation avec l’oncologue.

QUELS SONT LES EFFETS SECONDAIRES ?

Les principaux effets secondaires sont :

  • Nausées, vomissements pour lesquels sont prescrits des médicaments spécifiques efficaces
  • Chute des cheveux (alopécie) qui justifie la prescription d’une prothèse capillaire (perruque) et la repousse des cheveux se fait dès la fin de la chimiothérapie
  • Fatigue, baisse temporaire des globules blancs ou globules rouges
  • Douleurs musculo-articulaires, troubles de la peau et des ongles
  • Aphtes (stomatite) pour lesquels sont prescrits des bains de bouches préventifs
  • Troubles des cycles menstruels (avec parfois arrêt temporaire ou définitif des règles)
  • Troubles cardiaques qui justifient une consultation cardiologique systématique en début de traitement